Transrégionale Auvergne – Alpes, juillet 2017

Retrouvailles au Mercure de Saint Nectaire le dimanche soir pour une semaine de perspectives sympathiques entre Auvergne et Alpes, avec une météo topissime. Il faisait presqu’un peu trop chaud en Auvergne où il nous est arrivé d’avoir 23°C à plus de 1.400m d’altitude !

Photo repr sortie

Notre base de départ était donc Saint Nectaire, lieu de fabrication du fromage du même nom, avec du lait des deux principales races de vaches en pâturage dans le coin : la Montbéliarde et la Holstein. Durant le WEnd précédent entre Cantal et Aveyron, nous avions pu admirer les Aubrac et les Salers qui sévissent respectivement sur le plateau d’Aubrac et dans les Monts du Cantal. 

Dès le lundi matin nous avons quitté Saint Nectaire sous les senteurs des foins séchant au soleil, en contournant Murol et le promontoire basaltique sur lequel trône son beau château médiéval. Avec Francis en tête et Claude comme serre-file, nous nous sommes dirigés vers le nord-ouest de Clermont Ferrand en longeant la chaîne des Puys. Francis avait prévu un arrêt à Orcival pour y visiter la basilique, joyau de l’art roman auvergnat, l’une des cinq églises majeures d’Auvergne avec celles de Clermont Ferrand, Saint Nectaire, Issoire et Brioude.

Notre-Dame d’Orcival était aussi parfois appelée Notre-Dame-des Fers pour son intercession en faveur des détenus, ce qui explique la présence de fers et boulets sur un côté du bâtiment. Au retour, après un déjeuner non loin de Vichy, l’arrêt de l’après-midi a été réservé à l’ascension du Puy de Dôme, en petit train à crémaillère, pour y admirer le plus bel ensemble volcanique européen !

Dsc03045
Dsc03122
Dsc03154

Le lendemain, nous partions pour Roanne, via Issoire, avec arrêt à la Chaise-Dieu dont l’abbaye est en gros chantier de rénovation depuis 2003. Nous avons pu admirer son exceptionnel cadran solaire datant du XVIIème siècle et déjà totalement restauré (20 m2, entièrement en plomb, qui indiquait aux moines le temps des offices et non pas l’heure). Notre déjeuner sur les crêtes du Forez fut d’un autre type d’art, avec une entrée alliant fruits et fleurs… assiettes superbement décorées…

A côté de toutes ces gâteries, les kilomètres de gravillon du jour n’ont pas entamé le moral des troupes, d’autant que le lendemain nous attendait une succulente dégustation de Beaujolais ! Tout y était : le blanc, le Beaujolais Villages, le Juliénas, le Saint-Amour, le Moulin à Vent, le Chenas et le Chiroubles… difficile d’y résister… avant d’aller visiter le Hameau Duboeuf à Romanèche-Thorins… la journée s’est achevée à Bourg en Bresse, chez Virginie et Charlie qui nous ont réservé un charmant accueil dans leur hôtel de France… ce n’était que du bonheur !

Dsc03225
Dsc03307

A chaque jour ses spécialités géographiques, gastronomiques, culturelles… le jeudi nous traversions les Bauges en passant non loin de Chambéry, fief du fameux Opinel avec lequel nous avons coupé la tomme des Bauges le midi. Nous avons atteint la vallée de la Maurienne en effleurant le massif de la Chartreuse et son Mont Granier que nous apercevions au loin, second sommet du massif après Chamechaude. Nous avons apprécié ensuite de nous installer pour trois nuits à la station des Karellis où l’altitude (1650m) nous a épargné la chaleur… mais pas les orages du soir.

Dsc03574

Vendredi nous avons formé deux groupes : le moins rapide (et plus « touristique ») conduit par Lionel et le plus « vif » mené par Claude qui avait pris la relève de Francis sur cette partie alpine. Notre « ancien » de Toulouse, Pierre Rontet, a semble-t-il pris beaucoup de plaisir à enrouler les virages. Quelques cols furent franchis, et pas des moindres (Galibier, Lautaret, Croix de Fer…), de belles étendues d’eau furent longées (barrages de Vernet, de Grand Maison) et de grands sommets furent approchés (le Mont Thabor, la Meije).

Eric et Fabienne nous ont rejoints pour partager la soirée et la virée du samedi : direction le col du Mont Cenis, petite digression en Italie par Susa et Oulx pour rejoindre la vallée de la Clarée par le col de l’Echelle… superbes paysages, pittoresque auberge de la Clarée sur la commune de Névache, sa petite fête locale et ses animaux, jusqu’aux lamas… retour par Briançon, Serre-Chevalier et à nouveau les cols du Lautaret et du Galibier, dans l’autre sens, avec vue sur les glaciers des Ecrins.

Dsc03454
Dsc03103
Dsc03113

Ce fut un remarquable parcours, d’une richesse inouïe, avec un groupe sympathique et dynamique !

Un grand merci à Francis et Claude pour leur belle complémentarité : nous avons adoré la variété des paysages grandioses, la diversité des découvertes et la qualité des tables. Nos hébergements ont toujours été adaptés aux circuits programmés et nous avons vécu de grands moments de rires et de convivialité !

Francis, Claude… on en redemande !!

 

Marie-Christine

Claude Malou Francis POTHIER