Toulouse : Les Hauts-Lieux de l’Hérault, le hasard d’un roadbook.

15 1

La célébrité d’un des plus beaux sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO de notre Occitanie : Saint Guilhem-le- Désert! Voilà, ce qui a lancé l’idée de rouler au travers de l’Hérault et de l’Aude. Avec l’envie de découvrir un des plus beaux villages de France, nous fixions comme but de notre périple cette  adorable cité médiévale et étape de Saint Jacques-de-Compostelle où règnent calme et douceur de vivre.

11 2

S’ajoute à cela, le hasard d’une conversation qui nous fait découvrir l’existence d’un site étonnant et de toute beauté sur les hauteurs de Béziers : l’Oppidum  de Nissan-lez-Enserune, un des villages Gaulois les plus importants du Midi Méditerranéen!

Puis en étudiant notre parcours sur cette base, au pied de l’Oppidum nous nous rendons compte que se trouve la percée de  Malpas (pour Mauvais Passage, car son exécution a été difficile) : ouvrage unique sur le Canal du Midi qui franchit une colline dite incontournable

Ainsi sans s’en apercevoir le tracé se construisait presque de lui-même alors que nous venions à peine de proposer une sortie vers l’Hérault territoire riche de découvertes, de patrimoines classés et d’histoire.

Bien entendu, l’Hérault valait bien une reconnaissance en BM! Alors, à la faveur du printemps, cette dernière fut à la hauteur de nos espérances : beauté des sites, multitudes de paysages différents (cirque de dolomite, terres rouges, vignes à pertes de vues,…). Tous défilèrent devant nous, à nos yeux avides de tant de découvertes.  

Le choix fut difficile tant les possibilités de visites étaient multiples : l’Argileum de Saint Jean-de-Fos, le pont du Diable et les grottes de Clamouse près de Saint Guilhem le Désert, Abbaye de Gellone….

Le hasard des rencontres continuèrent donc d’écrire l’histoire de ce futur voyage. A la Grotte de Clamouse, la rencontre chaleureuse avec son gérant, lui-même motard (pilote d’une moto Guzzi, on lui pardonnera) découlera sur une formule totalement sur mesure pour notre futur groupe.
Nos indécisions se dissipèrent devant un bon repas à l’Hôtel Saint-Benoit, à Aniane  où nous faisons halte. Le parcours du jour 1, les coins pique-nique à l’Oppidum, les temps de pauses au bord du canal à Trèbes, les visites, l’apéritif devant la piscine de l’hôtel étaient validés pour le Jour J.

21 2

Le chemin retour restait donc encore à découvrir !

Tant de choses que notre GPS affolé voulait lui-même tout nous montrer sur notre trajet Clermont -L’Hérault - Toulouse via Minerve : nous voilà donc en train de faire le tour du magnifique Lac du Salagou « entre » Salasc et le cirque de Mourèse… étudiez donc la carte, vos yeux verront que cela n’est pas le chemin ! Par contre une fois « perdu » sur place ce fut du régal pour nos yeux.

Notre GPS en perdra sa boussole et l’histoire nous dira que cela ne sera pas la dernière fois.

Après négociations avec le GPS nous avons fini par rejoindre Minerve, altière, sur son éperon rocheux au milieu des gorges de la Cesse et du Brian. Que de beauté que l’homme a  pu construire. Minerve, envoutante, entre Cévennes et Montagne Noire, là, à l’entrée du Parc National du Languedoc Roussillon.

De retour donc, à Toulouse après cette reconnaissance, nous ne souhaitions qu’une chose que nos futurs compagnons de route soient autant surpris et envoutés que nous l’avions été.

20 2

Le jour J, plein de bonne humeur mais sous la pluie jusqu’à Carcassonne, notre petit groupe s’élança. Des compagnons (haut) savoyards, venus avec du Soleil, nous attendaient  sur le chemin pour partager cette balades avec nous. La convivialité régna vite, la magie de l’Oppidum opéra. A la faveur de l’été presque là, nous avons pu rouler dans des paysages méditerranéens variés sous le soleil. La Grotte de Clamouse du haut de de ses stalactites et à « l’ombre » de ses stalagmites nous offrit un peu de fraîcheur et quelques jeux de lumières durant sa découverte…
Puis, comme nous l’avions convenu avec la météo, la fin d’après-midi  put se terminer au soleil auprès de la piscine, avant de s’attabler. Notre groupe a profité à bon escient de ce qui nous était offerts entre bons mets, vins, en plus d’un bon moment, des rires…des fous rires

Le lendemain notre groupe profitera de la nonchalance matinale de Saint Guilhem-le-Désert pour des visites libres, un passage par son célèbre Pont du  Diable. Puis viendra l’heure d’une dernière tablée en terrasse à l’ombre des oliviers avant de reprendra la route.

12 2
13 1

« En dessert », un bel arrêt à Villeneuvette (citée drapière, ancienne Manufacture Royale), notre chemin prit son cours convenu. Bien qu’encore une fois notre GPS tenta de nous sortir du droit chemin, tenté par tant de chose à voir ! Nous résisterons, pour atteindre Minerve. Une pause qui en émerveillera plus d’un de nos compagnons de route.

Satisfait des paysages, des sites pleins les yeux notre groupe prendra le chemin retour vers différentes destinations.

10 4
14 1

Thibaud CARTERY

Commentaires (1)

vick
  • 1. vick | 19/07/2018
super compte rendu ,merci a nos amis Toulousin de ce beau WE
jeanne et Serge
Vous devez être connecté pour poster un commentaire