Paris : L'automnale Normande

Patrice THOREL Par Le 15/09/2022 à 14:26 1

Dans Régions

Ça commençait pourtant bien ! La météo était douce et sèche, tout le monde était à l'heure au rendez-vous, l'accueil de Yohan de la concession BMS de Mantes fut chaleureux avec cafés et croissants chauds à volonté. L'itinéraire prévu avait été tracé et reconnu, nous avions donc 3 heures pour parcourir tranquillement les 120 km qui nous séparaient de l'abbaye du Bec-Hellouin dans l’Eure. 

Paris automnale 1

Ça a commencé à se gâter, juste après le départ, avec les premières gouttes de pluie. Là, le monde s'est rapidement divisé en deux, d'un côté les pessimistes qui avaient enfilé leurs vêtements de pluie, de l'autre, les optimistes (dont je faisais partie) qui n'avaient pas cru les augures des sites web météo. Mal leur en a pris, la pluie nous a accompagnés toute la matinée. Point d'orgue lors de la pause café, le petit bistrot tabac PMU juste avant Louviers refusant de nous servir, au motif que nous étions trop nombreux !!! 

Nous arrivons enfin à l'abbaye sous un soleil timide. Éric G. nous guide dans l’enceinte de cette immense abbaye millénaire jusqu'au parking. Nous sommes accueillis pour déjeuner dans une magnifique salle rénovée avec un déjeuner préparé par les soins des moines bénédictins.

Nous repartons par les petites routes normandes en direction de Lisieux (visite rapide de la basilique, Pont-l’évêque, puis Honfleur où nous nous frayons un passage à travers la foule pour une petite pause-café. Nous traversons l'immense pont de Normandie pour rejoindre Le Havre et Sainte Adresse où nous établirons notre camp de base pour la nuit. Nous entassons les motos sur le petit parking de l’hôtel et après une bonne douche rejoignons le restaurant voisin. Nous profitons d'un excellent dîner et d'une vue imprenable du coucher de soleil sur l'estuaire du Havre. Les discussions vont bon train et élèvent sensiblement le niveau sonore de la salle…
Le lendemain matin le ciel bleu et le soleil normand nous accueillent. Patrice et Babeth qui ont tracé et reconnu le parcours prennent la tête du convoi et nous redescendons par la vallée de la Seine jusqu'au bac de Duclair au travers d’épais bancs de brouillard.

Nous affrontons sereinement les « quarantièmes rugissants » de cette traversée de la Seine. La moto de Patrice met un peu d'animation en refusant de démarrer. Poussette pour la sortir du bac, poussette pour redémarrer et finalement jeu de câbles pour réanimer cette foutue batterie.

Paris automnale 2

Nous longeons ensuite la majestueuse vallée de la Seine toujours sous le soleil et avec une température qui s'élève progressivement. Nous rejoignons Gaillon pour la pause déjeuner. Deux anciens membres Gilles et Didier nous font le plaisir de partager ce repas. En milieu d'après-midi chacun rejoint son domicile par petits groupes, qui directement par l'A13, qui par les routes départementales.

Un grand merci à Eric G. qui a organisé les relations avec l’abbaye, à Patrice et Babeth pour le tracé de l’itinéraire de dimanche, à Patrice T. notre indéfectible serre-file et à Alain pour ses prévisions météo fiables, et à tous pour votre bonne humeur.

Nous souhaitons aussi la bienvenue aux « nouveaux », Séverine, Gaëlle et Lionel qui nous ont supportés pendant ces deux jours.

Eric Sallou, ex DR Paris-Ile de France

Commentaires

  • motobersim

    1 motobersim Le 15/09/2022

    Eric...on ne dit pas " ex DR Paris-Ile de France ", mais " past DR Paris-Ile de France " ! Demandes à JPP comment on fait !
Vous devez être connecté pour poster un commentaire