La Sortie Border Line / Région Annecy

BornesavoyAprès Motorrad qui a remplacé Moto, nous voilà sur la Border line ! Vive l’Europe et ses patois locaux.

Car c’est bien à saute-frontière que Fabienne et Eric nous ont convié en ce jour d’élection en France (on dit votation en Helvétie).

Pour nous mettre en jambes, et non pas en jantes, petite promenade pédestre pour découvrir la borne n°1° d’un chapelet de bornes délimitant dès 1816 le territoire de Genève du duché de Savoie, mettant ainsi fin au département du Léman, création napoléonienne. Et qui depuis le rattachement en 1860 de la Savoie marque la frontière entre la Suisse et la France.

Quelle belle journée. Un coup in, un coup out, tantôt chez nous, tantôt chez les autres, parfois dans le canton de Genève, parfois dans celui de Vaud, et ainsi de suite. En France, en Suisse ? Facile de savoir. En France, pour nos 17 motos, c’est lentement vite, et en Suisse c’est rapidement lent.

Nous partîmes 27, dont quelques nouveaux, soit membres du club, soit en « journée découverte », et après avoir contourné Genève par des chemins de traverse, 75 km plus loin, nous arrivâmes 27 à la pause méridienne. Car les « bizuths » ont de suite assimilé la progression en tiroir, également appelée « en coffre-fort » en Helvétie.

Pour que nous perdions nos repères de border liner, nous avons déjeuné dans un restaurant dénommé le Franco-Suisse. Salle à manger en France, pipi-popo en Suisse !

Dégustation d’une spécialité locale, à base de fromage au lait cru ;, servi chaud, lequel lait est interdit dans la Communauté européenne, mais pas en Suisse (of course) !

Pour digérer, direction le village de Bois D’Amont, paradis ou éclosent nos skieurs sauteurs, as du combiné nordique, puis entrée dans le Jura suisse, pays tranquille des petits lacs ruraux, des Vaches Milka (les violettes) et des petits trains pépères qui serpentent sur une voie unique.

Après 88 km dont une grande partie hors de l’Europe monétaire, mais toujours avec un œil sur le lac, l’autre pour tenter d’apercevoir le célèbre jet d’eau de Genève, fin de parcours à Divonne-les-Bains, belle ville connue pour avoir, jusqu’à ces dernières années, abrité le second casino de France le plus « rémunérateur », quand les établissements de jeu étaient interdits en Suisse. Il est des lieux où souffle encore l’esprit de Calvin !

Après les adieux, déchirants comme il se doit, rendez-vous sont pris pour nous retrouver en Sardaigne, à Garmisch, en Bourgogne, etc …

 

Daniel Vautrin


Merci à Jean-Michel et Christophe pour les photos qui ont permis la création de cette courte vidéo.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire