Albert-Emile LAPRET in memoriam

P1030176 1

Ce 06 février 2020, 10 jours après avoir renouvelé son adhésion au BMWMCF, notre ami Albert nous a quittés, à l'aube de ses 80 ans.

Coco et moi-même avions constaté avec plaisir qu’il participait souvent aux balades nationales et qu’il était bien connu pour ses bonnes histoires !!!!

Beaucoup de membres se disputaient d’ailleurs la place pour être à sa table et profiter de ses histoires plus truculentes les unes que les autres !

En mai 2019, à sa demande, nous lui avions aménagé une semaine raccourcie pour qu’il puisse se joindre à « Escampette en Provence ».   Il était ravi de venir à Carry-le-Rouet, et nous garderons le souvenir d’une joyeuse soirée dansante où il avait été le dernier à quitter la piste !!!!

 

Plusieurs membres ont souhaité exprimer leur émotion :

Jacqueline et Jean-Paul Morel nous rappellent qui il était :
« Il était le bon vivant, la bonne humeur, épicurien dans l'âme, un vrai lyonnais somme toute. Et quel conteur!... Les repas copieux et bien arrosés de son excellent vin de Gigondas étaient toujours émaillés de bonnes « blagounettes » bien corsées !
Motard chevronné.....un brin dissipé, Albert était aussi un chasseur passionné dans l'âme; Blagueur intarissable, Albert ne laissait personne indifférent.
Il a aimé la vie et l'a parfois brûlé par les deux bouts...
Albert qui rit....Albert qui pleure, est parti seul, discrètement .....sur la pointe des pieds.
Il nous manque déjà ! »

 

Monique et Christian Geranton se souviennent en particulier des sorties à La Salette le 1er mai 2009, et le col du Stelvio le 02 juillet 2013 :
« Un motard vient de nous quitter! Certes il avait 80 ans, donc « hors des radars » des générations montantes, cependant, ceux qui l'ont connu pendant 15 ans, qui ont roulé avec lui, qui ont beaucoup ri de ses blagues sans fin, ne peuvent effacer d'un trait la mémoire d'Albert LAPRET.
De Garmish en 2013, lors de la Grande traversée avec Augustin de Chassy, au Cantal en 2014 avec Francis Pothier, et bien d'autres encore, il a marqué les balades de sa présence et nous laisse de bons souvenirs lors des repas et des soirées après la route. »

 

Yvette et Jean-Paul  Dumont très peinés d'apprendre le décès d'Albert :
« Nous avions passé de très bons moments avec lui en Provence l'année dernière; Toujours de bonne humeur, une grande gentillesse et cette jeunesse de caractère à cet âge avancé....
Il nous avait surpris en réalisant avec nous l'étape la plus longue et la plus éprouvante dans le Lubéron ! Beaucoup de tristesse ce soir... »

 

Albert s’était inscrit à la sortie de Sète, et nous ne manquerons pas de lui rendre hommage à cette occasion, en honorant sa joyeuse mémoire.

Finies pour nous les bonnes histoires! Pour toi  Albert le conteur, Albert le bon vivant, une autre histoire a commencé...

Tu resteras Albert le généreux dans nos cœurs et nos récits de balades hilarantes !

Repose en paix Albert. Ta dernière histoire ne nous a pas fait rire!  On sait aussi que « là-haut », tu ne laisseras personne reposer en paix, avec tes histoires à ...... mourir de rire !

 

Jean-Pierre Patou

Président du BMW Motorrad Club France
president@bmwmcf.com

 

Commentaires (3)

thierryblabla27
  • 1. thierryblabla27 | 07/03/2020
Salut Albert
Tristesse, javais tant apprécié de faire chambre commune avec toi lors des 3 jours du Cantal en juillet 2017 et surtout d'avoir partagé ta table avec tes amis lyonnais.
Adieu l'ami.

Thierry de Normandie
Opale59
  • 2. Opale59 | 28/02/2020
Pour une fois Albert n’a eu pas le sens de l’humour. Comme disait un de ses maîtres « il est mort d’un manque de savoir-vivre »... et Dieu sait que pour vivre il s’y connaissait.
J’avais fait sa connaissance lors de la Sardaigne en 2017, et je me souviens qu’à plusieurs reprises à sa table j’avais particulièrement musclé mes zygomatiques...
Alors penser à lui sur le registre de la tristesse ne lui aurait pas plu... il faudra « fêter » son départ; je pense qu’il aurait préféré ça en guise d’oraison funèbre.
Ce soir je pense aussi à son jeune acolyte Jean-Paul Morel avec qui il faisait un vrai numéro de duettistes lors de ce voyage, Jean-Paul assurant la sécurité d’un Albert insouciant à tous égards, toujours goguenard et optimiste notamment quant à la jauge du reservoir de sa moto...
Salut Albert
Tu nous manques déjà
Je t’embrasse

Cordialement
Hervé
GROS
  • 3. GROS | 27/02/2020
C'est une grande tristesse d'apprendre la disparition d'Albert ;

Je garderai un immense souvenir de toi lors de notre sortie en Sardaigne , tu avais toujours la petite blague , et ton réservoir bientôt vide .

Repose en paix mon ami .
Vous devez être connecté pour poster un commentaire